Construire un monde meilleur avec l’impression 3D

Depuis plusieurs mois, les équipes de CONSTRUCTIONS-3D travaillent d’arrachepied à la mise au point d’une imprimante 3D capable d’imprimer des bâtiments. Leur objectif : apporter une solution permettant à l’Humanité de se loger de manière décente.

Vers une troisième révolution industrielle

Nous avions déjà évoqué l’impression 3D béton, mais un nouvel entrant sur le marché est en passe de révolutionner le monde de BTP. L’équipe de LIFESTYL3D est donc allé à la rencontre d’Antoine Motte, dirigeant de CONSTRUCTIONS-3D.

Basé dans la serre numérique de Valenciennes, CONSTRUCTIONS-3D est un projet initié par les équipes de Machines-3D, un des leaders de la vente de matériel spécialisé dans l’impression 3D.

Né de la rencontre entre Antoine Motte, ingénieur issu du monde du BTP et du designer Gaël Collaro, CONSTRUCTIONS-3D est avant tout la concrétisation de la vision de deux hommes sur l’avenir de l’habitat.

CONSTRUCTIONS-3D

L’équipe de CONSTRUCTIONS-3D et MACHINES-3D

Là où certains cherchent à reproduire des maisons traditionnelles grâce à l’impression 3D, CONSTRUCTIONS-3D souhaite s’affranchir des standards en profitant au maximum de la liberté offerte par la machine qu’ils souhaitent mettre au point.

En effet, pourquoi faire des maisons carrées et des murs droits, lorsque les contraintes liées aux matériaux n’ont plus lieu d’être ? Ainsi, au-delà d’une révolution technique, CONSTRUCTIONS-3D souhaite lancer une révolution architecturale avec des designs totalement inédits inspirés par la nature.

Une arme de construction massive

La machine de CONSTRUCTIONS-3D est avant tout innovante. En modifiant une grue hydraulique de levage, les 5 ingénieurs dédiés à ce projet souhaitent aboutir à une machine capable d’imprimer des structures de grands volumes à l’aide de multiples matériaux.

Pliable, elle s’avère très compact ce qui permet d’en simplifier le transport.

En permettant d’imprimer sur site, elle se distingue des autres acteurs du marché qui doivent imprimer les éléments en usine pour ensuite les assembler sur le futur lieu d’habitation. Au-delà de l’impact positif sur l’environnement (moins de transport = moins de pollution), cela permet également d’intervenir ses des lieux à l’accès difficile.

En termes de performance, la machine sera capable d’imprimer une maison de plain-pied de 75m² en seulement une journée. Et ce avec des coûts de fabrication divisés par 10 comparativement aux méthodes traditionnelles.

La machine étant parfaitement autonome, elle ne requiert aucune main d’œuvre. De plus elle n’utilise que les matériaux strictement nécessaires, donc sans gaspillage.

Néanmoins, ce mode de fabrication ne rentrant pas dans les standards, il ne vous sera pas possible de construire votre maison de campagne grace à cette imprimante dans l’immédiat. Tout du moins pas en France.

Et cela tombe bien, car les intentions de CONSTRUCTIONS-3D ne sont pas de devenir un nouvel acteur du BTP européen, mais de changer le monde …

Une démarche sociale et solidaire

L’objectif de CONSTRUCTIONS-3D n’est donc pas les bénéfices à tout prix mais au contraire de participer à l’amélioration de l’humanité en permettant au plus grand nombre de se loger à moindre coût.

Sensibilisé aux problématiques du mal logement dans les pays défavorisés, Antoine Motte compte parmi ses mentors Nader Khalili. Dès les années 70, cet architecte d’origine iranienne s’était penché sur un concept d’habitations universelles. En utilisant les ressources environnantes et l’effort collectif, son projet vise à permettre aux plus démunis de construire leurs propres maisons, baptisées « super adobe », sans dépenser le moindre centime et dans le respect de l’environnement.

Concept architectural de Gaël Collaro

Grâce à l’impression 3D, Antoine Motte cherche à optimiser ce concept en apportant une solution permettant d’accroitre le rendement et ainsi répondre aux problématiques de mal logement dans des lieux isolés ou après un sinistre.

Fidèle à son mentor, il souhaite coller à ses principes de bases à savoir :

  • Une fabrication additive et sur site
  • Une architecture biomimétique
  • L’utilisation de matériaux bio-sourcés locaux (argile, terre …)
  • Un impact réduit sur l’environnement

Aussi, CONSTRUCTIONS-3D souhaite se rapprocher d’associations humanitaires afin de leur proposer sa machine qui en plus d’être mobile (elle tient dans un container) est autonome une fois reliées à des batteries solaires.

Un très beau projet donc qui devrait se concrétiser fin 2017 avec la livraison des premières machines et qui nous l’espérons permettra rapidement au plus grand nombre de se loger de manière décente.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Articles associés

ARks 3D lance une collection de bikinis sexy et écolo imprimés en 3D
INTERVIEW : Lu-net, la lunetterie passe à l’impression 3D
Jean-Louis Casquette, des bijoux 3D printed 100% Made in France