dimanche 21 octobre 2018

Cet été, on sirote des cocktails imprimés en 3D avec Devoray !

Cela fait déjà bien longtemps que vous avez cédé à la folie cocktail et les Whites Cosmos de Carrie Bradshaw et ses copines vous hantent encore. Oui mais voilà, vos talents de mixologue se limitent au Gin Tonic et au Rhum Coca, pas de quoi impressionner vos amis lors de votre prochaine soirée barbecue.

Devoray à la rescousse …

Créée en 2015, Devoray s’est spécialisée dans l’impression 3D alimentaire et cette start-up québécoise est bien décidée à sauver notre été avec un produit innovant : des pièces à cocktail.

devoray

Cette idée originale est née d’une demande de la Société des Alcools du Québec (le réseau de débit de boissons de l’état) désireuse de lancer un produit original pour l’été. Cette dernière a donc fait appel au savoir-faire de Devoray afin de mettre aux points ces petits cachets solubles pour cocktails prêt à mixer.

Le concept est particulièrement pratique et ludique. Il suffit de mélanger de l’eau avec de l’alcool et un cachet soluble pour obtenir un cocktail qui fleure bon les vacances.

Au programme 4 saveurs exotiques : litchi rosé, cosmos hawaïen, coco yaya et jelly bean. Le tout est présenté dans un sympathique coffret qui pourrait bien devenir LE cadeau sympa de l’été 2018.

Une technologie bien mystérieuse …

Comme vous l’aurez compris, ces pièces à cocktails sont imprimées en 3D, mais avec n’importe quelle imprimante.

En effet, celle mise au point par les équipes de Devoray serait capable de produire 3000 pièces à l’heure, soit un rendement nettement supérieur aux imprimantes traditionnelles. Une prouesse technologique que la start-up compte bien faire breveter.

devoray

Les fameuses pièces à cocktails. Crédit photo : Le Soleil, Patrice Laroche.

On est bien loin de l’imprimante à cocktails de Benjamin Greime que nous avions evoqué il y a déjà 2 ans.

Un seul regret, ces coffrets ne sont pour l’instant commercialisés qu’au Québec (pour environ 10€ les 8 pièces). Espérons que ce produit saura trouver son public et traversera l’Atlantique d’ici l’été prochain.

Articles associés

Mani.Me : Êtes-vous prête pour une manucure 3D printed ?
Cette année on célèbre un Halloween 3D printed à la maison …
impression 3D alimentaire
L’impression 3D alimentaire devient plus sûre pour les consommateurs