samedi 18 novembre 2017

DXV enchante vos salles de bains

Nouvelle preuve que l’impression 3D permet de sortir des sentiers battus en matière de design, aujourd’hui ce sont les robinets qui prennent une nouvelle dimension.

Quoi de plus banal qu’un robinet me diriez-vous ? Certes on peut en trouver de très décoratifs dans les magasins de bricolage. Mais rien de particulièrement transcendant. C’était sans compter sur les designers d’American Standard, une marque spécialisée dans la robinetterie, qui à travers leur marque haut de gamme DXV ont lancés une toute nouvelle collection de robinets imprimés en 3D.

DXV_Trope-Faucet_58b750c2

Crédit photo : American Standard

Pour ce lancement, la marque propose 3 modèles plus innovants les uns que les autres. D’après les concepteurs « deux des modèles réinventent la façon dont l’eau est acheminée, quant au troisième il offre une expérience sensorielle inédite ». Il faut bien admettre que la vue de ces robinets soulève bien des interrogations

Par où passe l’eau ?

Pour ce qui est des 2 premiers modèles, de fins canaux au sein de la structure acheminent l’eau au sommet du robinet où ils convergent vers l’aérateur. Cette conception unique en alliage haute résistance donne l’illusion que l’eau sort comme par magie.

DXV_Vibrato-Bathroom-3D-Faucet_4d316232

Crédit photo : American Standard

Avec le troisième modèle, les concepteurs ont cherchés à évoquer de façon poétique une onde rebondissant sur le lit d’un ruisseau. Pour ce faire ils ont eu recours à la technologie CFD (Computational Fluid Dynamic) afin d’harmoniser les 19 flux émanant du robinet.

DXV_Shadowbrook-Bathroom-3D-Faucet_d8d56c30(1)

Crédit photo : American Standard

Et comment c’est fait ?

Pour réaliser cette collection, DXV a utilisé le frittage sélectif au laser (SLS). Comme c’est un peu compliqué à expliquer, je vous laisser visionner une petite vidéo bien plus parlante. Ce qu’il faut retenir c’est que le produit fabriqué ressort en un seul bloc, sous 24 heures, et ne nécessite donc aucun assemblage.

Une fois imprimés, les robinets sont dépolis à la main pour un rendu plus brut. Et oui, à la sortie de l’impression le produit est tellement impeccable qu’il faut simuler l’effet brut de décoffrage … Ironie quand tu nous tient.

J’achète !

En plus d’être beaux ces robinets ont reçus le label WaterSense®. Ce qui témoigne de leur capacité à limiter le gaspillage de notre précieuse eau.

Nous sommes donc arrivés à un stade où les produits industrialisés utilisant l’impression 3D sont disponibles au commun des mortels. Il faudra quand même débourser entre 12 000 et 20 000 dollars pour s’offrir ces petites merveilles.

A ce prix-là, ils ont sacrément intérêt à vous faire faire des économies sur votre facture CGE.

Enregistrer

Articles associés

De l’urine pour alimenter nos imprimantes 3D ?
ARks 3D lance une collection de bikinis sexy et écolo imprimés en 3D
Construire un monde meilleur avec l’impression 3D