jeudi 13 décembre 2018

[Économie circulaire] Consommer autrement grâce à l’impression 3D

Plus que jamais, l’écologie et les nouveaux modes de consommation sont au cœur de nos préoccupations. L’économie circulaire semble être le modèle le plus viable pour limiter notre impact sur l’environnement. Comment cela fonctionne-t-il, et comment l’impression 3D peut contribuer à la mise en place de ce système…

Quelques mots sur l’économie circulaire

Notre mode de consommation actuel repose sur un modèle linéaire en 3 étapes : produire – consommer – jeter. Or, l’extraction de matières premières s’avère particulièrement polluante et les ressources sont loin d’être inépuisables.

Le cycle de vie de nos produits est quant à lui relativement court, obsolescence programmée oblige. On se retrouve alors avec une quantité astronomique de déchets que nous ne sommes plus en mesure de gérer.

L'économie circulaire

Extrait infographie Avise / Say Yess

Mais vous allez me dire « on ne va quand même pas arrêter de consommer », et vous auriez raison. Il ne s’agit pas de ne plus consommer, mais de consommer autrement et de façon plus raisonnée.

Cela va demander un effort collectif, tant de la part des consommateurs que des entreprises, mais tout est encore jouable. Ne partons pas perdant !

L’économie circulaire est une alternative prometteuse ayant pour objectif de limiter le gaspillage. Le but étant de produire des objets plus durables, réparables et recyclables. Ainsi, en fin de cycle le produit pourrait obtenir une nouvelle vie et cela réduirait les deux problèmes majeurs de notre consommation actuelle, à savoir l’extraction de matières premières et la gestion des déchets.

L'économie circulaire

Extrait infographie Avise / Say Yess

En produisant des objets éco-conçus, nous réduirions drastiquement notre impact sur l’environnement tout en profitant plus durablement de nos achats.

Comment l’impression 3D peut jouer un rôle dans ce modèle

Tout d’abord, l’impression 3D permet de relocaliser la production. En produisant localement, nous réduisons notre empreinte CO2 en limitant le transport.

L’impression 3D permet également de sortir d’une production de masse pour s’orienter vers une production à la demande, réduisant ainsi notre consommation d’énergie.

La fabrication additive ne produit pas de déchet. Seule la matière nécessaire à la production d’un objet est utilisée.

Enfin, la plupart des objets imprimés en 3D sont recyclables et pourront être réutilisés pour imprimer de nouveaux objets.

Un autre point à souligner est la possibilité de réparer grâce à l’impression 3D. Plusieurs entreprises, comme nos amis de Click’n 3D, vous proposent d’imprimer les pièces de rechanges nécessaires à la réparation de vos objets du quotidien. Augmentant ainsi leur durée de vie.

Pour toutes ces raisons, l’impression 3D semble être un élément important dans la mise en place d’une économie circulaire.

Sans compter que la maitrise de ces nouveaux savoir-faire va permettre la création de nouveaux emplois.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter le site d’Avise, le portail du développement de l’économie sociale et solidaire, qui a réalisé plusieurs dossiers passionnants sur le sujet.

Articles associés

Vers la légalisation des armes à feu imprimées en 3D aux USA ?
Comment Funko utilise l’impression 3D pour créer ses célèbres Pop!
Des poissons-robots imprimés en 3D pour sauver de vrais poissons ?