mardi 26 mars 2019

[EXPO] Mutations / Créations : Une nouvelle édition qui met la bio-impression à l’honneur

Après une première édition en 2017 consacrée à l’impression 3D et un deuxième opus sur l’histoire du code numérique, le laboratoire annuel de la création et de l’innovation, « Mutations / Créations », revient au Centre Pompidou du 20 février au 15 avril 2019 pour un troisième cycle centré sur la biotechnologie.

Un nouveau terrain de jeu pour les artistes …

Intitulée « la fabrique du vivant » cette troisième édition met en avant les œuvres d’une cinquantaine d’artistes exploitant les biotechnologies dans leurs créations. Pour faire simple, la biotechnologie consiste en l’application de la science et de la technologie à des organismes vivants (merci l’OCDE pour la définition).

Elle comprend les biomatériaux, fabriqués à partir d’algues, de mycélium de champignon, de bactéries, etc., ainsi que la biofabrication. Aussi, les biotechnologies permettent de concevoir des objets durables et biodégradables. Et qui dit nouveaux matériaux dit créations innovantes.

Ainsi, plusieurs pièces de l’exposition faisant appel à la bio-impression 3D ont particulièrement retenu notre attention …

Impression 3D champignon ?

Mutations / Créations

© Mike Roelofs

Spécialement conçue pour cette exposition, la Mycelium chair est, comme son nom l’indique, une chaise imprimée en 3D réalisée à partir de mycélium de champignon. Imaginée par les néerlandais du Studio Klarenbeek & Dros, pionniers dans l’impression 3D de mycélium, cette chaise vivante démontre l’efficacité de cette nouvelle matière dans la conception d’objets du quotidien.

La naissance du Semi-Humain !

Mutations / Créations

© Ronald Smits

Âmes sensibles s’abstenir. Avec ses Semi-Human Vase, le designer chinois Hongjie Yang ouvre la boîte de pandore en proposant trois vases réalisés à partir de cellules animales ou humaines implantées sur une structure en plastique végétal 3D printed. Volontairement dérangeants, ces objets « semi-humains » ont pour objectifs de questionner le matérialisme.

Le clou du spectacle …

Mutations / Créations

© EcoLogicStudio

Pièce phare de l’exposition, H.O.R.T.U.S. XL Astaxanthin.g, est le fruit de la collaboration entre des architectes, des designers et des laboratoires universitaires. Ludique, cette imposante structure imprimée en 3D va évoluer tout au long de l’exposition. En effet, chaque visiteur est invité à remplir les alvéoles d’un biogel à base d’algue qui, sous l’effet de la photosynthèse, va produire de l’oxygène. Une vision esthétique d’un procédé qui pourrait un jour s’avérer inévitable si nous ne mettons pas fin à la déforestation.

Bien d’autres œuvres imprimées en 3D vous attendent, comme des vases imprimées en bioplastique d’algue ou bien encore une structure mêlant impression 3D et toiles d’araignées. Ce sera à vous de les découvrir jusqu’au 15 avril 2019 !

Plus d’infos sur le site de Centre Pompidou.

Articles associés

Le premier village imprimé en 3D va voir le jour au Salvador
Journée Internationale de la Femme : L’impression 3D au féminin
Julia Daviy
Julia Daviy : La créatrice qui met l’impression 3D au service du prêt à porter