Food Ink, le restaurant 100% impression 3D

Du contenant au contenu, ce restaurant met en application tout le potentiel de l’impression 3D.

Nous l’évoquions dans un précédent article, l’avenir du Food Printing n’est pas évident, tout du moins dans son application domestique. Cependant nous avions souligné l’intérêt d’un tel procédé pour les restaurateurs, traiteurs et autres pâtissiers pour qui l’impression 3D permet d’innover en termes de visuels et de textures.

food byflow 3

Crédit photo byFlow

Conscient que pour convaincre sa cible BtoB il faut d’ores et déjà acquérir l’adhésion du consommateur final, le fabricant d’imprimantes 3D culinaires byFlow s’associe à un chef étoilé pour ouvrir un restaurant éphémère, Food Ink, qui s’installera dans plusieurs villes internationales comme Dubaï, Séoul, Rome, Paris, Las Vegas, Toronto, Berlin, Singapour…

food byflow 2

Crédit photo byFlow

Avec une première ouverture au Pays-Bas, d’où est originaire byFlow, en avril 2016, c’est tout un concept orienté vers l’impression 3D qui s’ouvre à nous. En effet, au-delà des bons petits plats, une grande partie du mobilier (vaisselle, les vases, les luminaires) aura elle aussi était imprimée par les machines byFlow.

Mais c’est bon au moins ?

Il semblerait puisque l’entreprise n’en est pas à son coup essai. L’an dernier au salon 3D Printshow de Londres, elle avait déjà proposé de tester les plats de l’inventif Mateo Blanch chef cuisinier de La Boscana (Lleida, Spain). Ce dernier en avait d’ailleurs profité pour exprimer à quel point l’impression 3D lui avait permis de décupler sa créativité tout en accroissant sa productivité.

Le public quant à lui avait été particulièrement séduit, tant par la prestation que par le menu. Et c’est surement pour cela qu’il renouvelle l’expérience au sein du projet Food Ink cette année.

Espérons que cette croisade d’évangélisation au Food Printing portera ses fruits et saura convaincre tant les petits gourmands que nous sommes, que les professionnels de la restauration.

Articles associés

La Foodini : l’imprimante 3D alimentaire arrive en France
Dites cheeeeeeese …