mardi 20 novembre 2018
impression 3D alimentaire

L’impression 3D alimentaire devient plus sûre pour les consommateurs

Il y a un peu plus d’un an, l’équipe de Lifestyl3d avait participé à une conférence sur l’impression 3D alimentaire dans le cadre des MERCR3DIS de la 3D. L’occasion de présenter la fameuse Foodini et d’échanger sur l’avenir de l’impression 3D dans nos assiettes.

Au-delà des machines qui utilisent des denrées alimentaires comme matériaux d’impression 3D, d’autres usages avaient été évoqués. Aussi, l’impression de moules ou d’emporte-pièces avait particulièrement séduit les industriels et les restaurateurs présents dans l’assemblée.

En effet, plus besoin de se lancer dans la production de moules en métal onéreux pour tester de nouvelles formes, avec à la clef la possibilité de réaliser des produits personnalisés à moindre de coûts.

Les applications dans le domaine de l’évènementiel les faisaient déjà rêver : chocolats reprenant la forme du logo d’une entreprise, cookies à messages … et bien plus encore.

Le problème, c’est qu’aucun des filaments plastiques disponibles sur le marché ne répondaient aux critères fixés par la réglementation concernant la sécurité sanitaire des matériaux et objets au contact des denrées alimentaires. Le plastique permettant l’impression 3D étant potentiellement toxique.

Mais la bonne nouvelle vient de tomber avec les nouveaux filaments « True FS PLA »  de Filaments.ca.

impression 3D alimentaire

Une bonne nouvelle pour les cordons bleus

En effet, les canadiens de Filaments.ca viennent de lancer de nouveaux consommables spécialement étudiés pour l’impression 3D alimentaire.

Aussi, la production de ces filaments répond à un cahier des charges particulièrement strict inspiré par les protocoles mis en place dans l’industrie pharmaceutique.

Non seulement le plastique utilisé est approuvé pour le contact alimentaire, mais c’est également le cas de ses additifs et de ses colorants. Et ça ne s’arrête pas là. Les conditions de fabrications et de stockages sont elles aussi passées au crible afin d’endiguer tout type de contamination.

impression 3D alimentaire

Il est donc maintenant possible d’imprimer des ustensiles de cuisine qui ne s’altéreront pas au contact des aliments chauds ou froids.

Cerise sur le gâteau, ces nouveaux filaments sont disponibles dans une large gamme de couleurs, de quoi donner libre court à son imagination.

Articles associés

chewing-gums
Maintenant, même les chewing-gums s’impriment en 3D !
Avec l’Estampillerie, créez des meubles qui vous ressemblent !
Mani.Me : Êtes-vous prête pour une manucure 3D printed ?