samedi 18 novembre 2017

Kinematic Petals : La robe jolie comme une fleur

Figées, importables, lourds, autant de qualificatifs que l’on pouvait appliquer aux vêtements issus de l’impression 3D. Mais c’était sans compter sur les designers de Nervous System.

 Il est encore loin le temps où les vêtements imprimées en 3D feront leur entrée dans nos placards … Ou pas. Preuve en est, nous vous parlions dernièrement de Trusst Lingerie qui mêlait impression 3D est textile. Mais un nouvelle étape dans le textile 3D vient d’être franchie avec Kinematic Petals, une robe fluide et légère entièrement réalisée par une imprimante 3D.

Basé dans le Massachussett, Nervous System élabore depuis 2007 de projets mixant mode, design et technologie. C’est donc très naturellement que Jessica Rosenkrantz, diplômée en architecture et biologie, et le mathématicien Jesse Louis-Rosenberg, le duo à l’origine du studio, se sont tournés vers l’impression 3D.

Plébiscités par la presse et les musées tels que The Museum of Modern Art et The Cooper-Hewitt, Smithsonian Design Museum, où leurs créations ont intégrées les collections permanentes, leur dernier projet Kinematic Petals a été commissionné par The Museum of Fine Arts de Boston dans le cadre de l’exposition #techstyle.

Kinematic3

Photo : Steve Marsel Studio pour Nervous System

Nouvel ajout à leur collection de vêtements et d’accessoires « Kinematics » ; la Kinematic Petals dress étonne par son style et sa conception, bien loin de ce que nous avions pu voir dans le domaine jusqu’à présent.

En effet, bien que les éléments composant la robe soient rigides (il s’agit de plastique de nylon), ces derniers sont imbriqués de façon à rendre la robe particulièrement fluide. Autre innovation, la robe est imprimée prête à être portées. En effet là où d’autre designers devaient assembler à la main l’ensemble des composants, ici la robe sort d’ores et déjà montée.

En outre, le logiciel permettant de concevoir la robe est absolument bluffant. Après avoir scannée la future propriétaire de cette petite merveille, la modélisation de la robe se fait sur mesure : plus longue, plus courte, avec des pétales plus ou moins imposants, la vidéo de démonstration est épatante.

Une belle innovation qui laisse à penser que la tendance des textiles 3D va se démocratiser plus vite que nous ne le pensions.

Articles associés

Danit Peleg invente le shopping 3D printed
Free-D : Vos vêtements de tous les jours imprimés en 3D
Mutations / Créations : l’évènement du centre Pompidou dédié à l’impression 3D