mardi 18 juin 2019
Met gala

L’impression 3D se met sur son 31 pour le Met Gala

Chaque année depuis 1948, le Metropolitan Museum of Art organise une grande soirée de collecte de fonds au profit du Costume Institute, le fameux Met Gala. Autrefois réservé à l’élite New-Yorkaise, le gala est devenu au fil des années un évènement people incontournable.

Mais le Met Gala est surtout connu pour les tenues exceptionnelles de ses convives qui font appels aux plus grands designers pour leur concocter des looks inoubliables.

Cette année, le thème de la soirée était l’esthétique camp, soit un mélange de théâtralité et d’extravagance saupoudré d’une touche d’humour.

Aussi, pour sortir du lot, plusieurs célébrités se sont laissé tenter par des tenues et accessoires imprimés en 3D pour arpenter le red carpet.

La technologie 3D au service des stars

Afin de proposer des pièces d’exceptions à ses muses, le styliste Zac Posen s’est tourné vers l’impression 3D et le résultat est à couper le souffle.

La mannequin Jourdan Dunn a ainsi eu la chance de porter à la soirée de l’année une robe entièrement imprimée en 3D. Baptisée « Rose » cette pièce pèse pas moins de 13 kilos et a demandé près de 1 100 heures de travail (dont 700 pour l’impression). Par contre, ne vous imaginez pas vous glisser dedans, la structure a été conçue en se basant sur une numérisation 3D du corps du mannequin. Une pantoufle de vair version fabrication additive en somme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Zac Posen (@zacposen) le

L’actrice Nina Dobrev aura quant à elle eu le bonheur de porter un sublime bustier 3D printed. Encore une fois, le créateur a numérisé le buste de l’heureuse élue pour donner vie à cette pièce qui a nécessité 200 heures de travail.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Zac Posen (@zacposen) le

Plus discrète, l’actrice Katie Holmes s’est contentée d’un accessoire venant décorer avec élégance le col de sa robe.

Si l’on en croit le cycle de vie habituelle d’une tendance (sur les podiums, puis sur les célébrités, puis dans les boutiques de prêt à porter), il est fort à parier que la mode 3D printed ne va plus tarder à envahir nos rues !

Articles associés

Peut-on reconstruire Notre-Dame grâce à l’impression 3D ?
Julia Daviy
Julia Daviy : La créatrice qui met l’impression 3D au service du prêt à porter
Mycelium Shoe
Avec les Mycelium Shoe, la mode et le design se mettent à vos pieds