samedi 18 novembre 2017
PancakeBot

PancakeBot : A vous la gloire sur Instagram #pancakeart

Vous rêvez d’avoir des milliers de vues sur YouTube, faire exploser le compteur d’Instagram ou bien encore avoir le Pinterest  #foodporn le plus populaire de la toile ? Problème vous n’avez pas de grands talents culino-artistique … PancakeBot est là pour vous !

La tendance pancake art envahie nos réseaux sociaux tant et si bien que des marques comme Nutella se sont lancées dans la réalisation de ces petites vidéos virales hyper populaires. Si vous êtes passé à côté de ce nouvel art culinaire, petite piqûre de rappel…

Le pancake art consiste à créer de jolis visuels dans le fond d’une poêle à frire le tout à l’aide de pâte à crêpes. En jouant sur les épaisseurs et les temps de cuissons, la dite pâte va prendre différentes teintes et ainsi faire apparaitre le chef d’œuvre.

Tout est parti d’un Youtubeur, Nathan Shields, qui pour faire plaisir à ses enfants s’est lancé dans la réalisation de pancakes en forme d’animaux. Saipancake était né. Conscient du potentiel viral de ses œuvres pancakesques, il se mit alors à filmer ses créations et à les partager sur les réseaux sociaux. Et là : ÉNORME SUCCÈS ! D’autres se mirent alors à l’imiter et le phénomène viral était lancé.

Oui mais voilà, n’est pas pancake artist qui veut…

Fort de ce constat, un autre papa bienveillant, Miguel Valenzuela, se lança dans la conception d’une imprimante à Pancake en 2013. Ce premier prototype était conçu à partir de LEGO et n’avait pas pour but d’être commercialisé. Mais une présentation de la machine en 2014 lors du White House Maker Faire changea la donne.

Campagne Kickstarter à l’appui, Miguel professionnalisa sa machine jusqu’à sa commercialisation en 2016. En plus d’une centaine de designs disponibles sur le site PancakeBot, vous pouvez également créer vos propres motifs grâce au logiciel PancakePainter.

La machine est proposée à environ 300$ quant aux consommables, il ne vous reste plus qu’à mettre la main à la pâte !

Articles associés

Transformez votre smartphone en imprimante 3D avec ONO
A quand la vraie bouffe imprimée?
Trusst Lingerie : L’impression 3D au secours des fortes poitrines