mardi 20 novembre 2018
prothèses mammaires

Cancer du sein : de nouvelles prothèses mammaires imprimées en 3D

A l’approche d’Octobre Rose, le mois consacré à la sensibilisation au dépistage du cancer du sein, notre équipe tenait à vous présenter une nouvelle société spécialisée dans l’impression 3D de prothèses mammaires : Boost.

Boost : des prothèses qui boostent la confiance en soi

L’an dernier à la même période, nous vous présentions iMedTech Group, une société qui proposait une alternative 3D printed aux prothèses mammaires traditionnelles, réduisant ainsi les coûts de productions par 10.

Cette année, la toute nouvelle marque Boost, s’est penchée sur la question avec pour objectif de booster le moral des femmes ayant subi une mastectomie.

Créée par Rosie Brave et Sam Jackman, les deux étudiantes en design de l’Université de Plymouth ont été sensibilisées à la problématique des prothèses mammaires après que la mère de cette dernière ait été traitée pour un cancer du sein. Lourde, inconfortable, la mère de Sam Jackman avait beaucoup de mal à se faire à sa prothèse.

Avec Boost, les deux amies ont décidé de révolutionner le monde de la prothèse mammaire afin de proposer des modèles légers, respirant et colorés.

prothèses mammaires

Crédit : Université de Plymouth / Boost

Faire sauter les tabous autour du cancer du sein

Pour élaborer leurs produits, les filles de Boost ont rencontré des utilisatrices de prothèses traditionnelles pour récolter leurs avis et leurs idées afin de leur offrir un produit qui correspond réellement à leurs attentes.

Les modèles disponibles sur le marché tentent en vain d’imiter la couleur de la peau… Alors pourquoi ne pas abandonner le beige tristoune tout de go en optant pour un rose bonbon ? C’est gai, c’est positif et ça met de bonne humeur.

L’impression 3D permet de créer un produit plus léger ? C’est parti pour un modèle alvéolé et respirant. D’une pierre, deux coups !

Aussi, l’objectif final de la marque est de réaliser des modèles sur-mesure. Ainsi les utilisatrices auront le contrôle sur le « look and feel » de cette petite partie d’elles-mêmes. Plus question de « faire avec » quand on peut faire mieux !

Les premiers prototypes devraient être dévoilés lors de la Journée Internationale de la Femme, le 8 mars prochain. Il est fort à parier que la marque trouvera rapidement des investisseurs afin de développer leur projet.

Articles associés

chewing-gums
Maintenant, même les chewing-gums s’impriment en 3D !
MoSculp
Les athlètes ont eux aussi recours à l’impression 3D
IKEA souhaite séduire les gamers avec des chaises imprimées en 3D