Les semelles orthopédiques passent à l’impression 3D

Près de 80% des français souffrent du dos. Ce  « mal du siècle » peut être largement soulagé par le port de semelles orthopédiques. Mais ces dernières coûtent cher (environ 150 €) et sont très mal remboursées. L’arrivée de l’impression 3D devrait changer la donne.

Les semelles orthopédiques, c’est le pied !

Tensions musculaires, mal de dos, crampes, si ces maux font partis de votre quotidien on a surement déjà dû vous conseiller d’investir dans des semelles orthopédiques.

En corrigeant votre posture, ces semelles miracles peuvent considérablement améliorer votre quotidien. Mais voilà, elles coutent très cher, environ 150 euros, et sont très mal remboursées (en moyenne 30 euros). Sans compter que leur durée de vie est de seulement 1 an.

A cela vient s’ajouter des erreurs lors de la production. En effet ces semelles étant réalisées sur-mesure vous devrez vous rendre chez votre podologue pour prendre vos empreintes. Concrètement vous placez votre pied sur un coussin encreur et vous transférez le motif sur une feuille puis direction le laboratoire pour réaliser les semelles.

On imagine bien qu’avec un système de prise d’empreintes aussi rudimentaire la notion de « sur-mesure » en prend un coup.

C’était sans compter sur l’arrivée de l’impression 3D dans le domaine.

L’impression 3D saute à pieds joints dans le quotidien des podologues

Basée à Montpellier, la start-up EDEN a mis au point après 2 années de R&D un tout nouveau système combinant scanner et imprimante 3D permettant de réaliser des semelles orthopédiques d’une grande précision.

Dans un premier temps, le podologue équipé du scanner 3D d’EDEN va réaliser un scan du pied du patient en quelques secondes.

semelles orthopediques impression 3d

Puis, via le logiciel intégré au scanner, il va pouvoir apporter d’éventuelle modification à la modélisation. Enfin il peut transférer ce fichier à EDEN qui se charge de l’impression 3D.

Au-delà de la grande précision du système, la solution EDEN permet de réduire le temps de production des semelles. Soit 72h contre 10 jours habituellement. Ce qui entraine évidemment une réduction des coûts.

Autre avantage, grâce à l’archivage numérique de cette modélisation, votre podologue peut vous faire livrer une nouvelle paire de semelles d’un seul clic. Un vrai plus comparé à la méthode actuelle qui demande de reprendre les empreintes à chaque fois que vous devez recommander des semelles.

Un meilleur suivi, un meilleur produit et un meilleur prix. La solution EDEN marque un véritable tournant dans l’univers de la podologie. Reste à espérer que le taux d’équipement des praticiens grimpe en flèche. Une affaire à suivre donc …

Enregistrer

Articles associés

Pixsweet
Des esquimaux imprimés en 3D ? C’est possible avec Pixsweet
Jean-Louis Casquette, des bijoux 3D printed 100% Made in France
INTERVIEW : Nora Toure de Women in 3D printing – L’impression 3D au féminin